Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 07:19

sac d'osREM Up

 

Note de concordance : 6,5/10

 

 

Dilemme.

Est-ce que je dois ici réunir les œuvres qui me semblent calibrées l'une pour l'autre, ou parler de mon expérience de lecture, quand bien même ne s'avérerait-elle pas aussi pertinente ?

Bon, laissons les tiraillements cornéliens à nos ancêtres, on va trouver un compromis. On n'est pas des sauvages.

 

Idéalement, je pense que la moiteur de "Is this desire" de PJ Harvey colle pleinement à "Sac d'os". Les tableaux de femmes en clair-obscur de la chanteuse, la basse quasi tribale, les flirts vaudous, et les évocations de rivières ou de jardins gothiques tendent vers l'atmosphère lente et pesante du livre de Stephen King.

 

pj harvey

 

Seulement voilà, j'ai confié la Bande Originale du Livre à R.E.M. et je ne peux plus revenir en arrière. "Up" reste maintenant pour moi la bande-son de ce long roman poisseux et fascinant dont l'intrigue s'écoule entre drame, enquête et fantastique.

 

Mais pas d'inquiétude, ces deux entités ont bien des points communs. Dont la + étonnante est celle que je viens de découvrir...  à l'instant !  Je voyais déjà un lien fort entre le deuil d'un écrivain veuf et le groupe R.E.M. amputé d'un membre. Il se trouve qu'en +,  la femme de Michael Noonan meurt dès les premières pages d'une rupture d'anévrisme (j'avais oublié ce détail !). C'est précisément ce qu'a subi Bill Berry, batteur du groupe, qui a survécu mais décidé alors de jeter l'éponge rock en 1997. Un petit clac pour un grand spleen : le groupe réduit au trio a beaucoup souffert de cette mutation et a dû réapprendre son art dans la douleur. "Up" est un disque malade. De la rééducation. Tout remettre à plat et se passer de batterie, puis transformer le handicap en avantage. L'usage intelligent et intemporel des boîtes à rythmes sera la clef.

Notre personnage d'écrivain quant à lui ne noircit plus une page. Il se réfugie dans sa maison de campagne perdue au bord d'un lac du Maine, en quête de résilience et d'inspiration. Remettre à plat...

 

Cette extirpation marécageuse de la détresse passe par des événements troublants : Mike sauve une petite fille attachante, les magnets du frigo prennent leur indépendance, une chanteuse de blues disparue aurait encore quelques couplets à scander, un énigmatique voisin grabataire s'acharne sur sa belle-fille... Doucement, les histoires s'entrelacent. Ce roman, à juste titre considéré comme une des pièces maîtresses de King, échappe totalement au grand guignol horrifique bien que l'air, omniprésent, véhicule des graines malsaines dans ce récit ; "You're in the air" chante Michael Stipe de R.E.M.

 

Une bonne moitié des titres de "Up" peut prétendre à hanter le roman de Stephen King, « Diminished » en tête avec ses paroles adéquates.  Privé de batterie, le groupe trouve refuge dans les sons synthétiques. Inspirés par Brian Eno, ils suspendent ces bruits en toile de fond, de-ci de-là, contenus, inattendus, orgies d’orgues, résidus de guitares, notes parasites, larsen arsenic. Le Fantastique émerge subtilement. Les plaies cicatrisent.

 

Les touches de mystères que distille Stephen King tout au long de son roman pour troubler l'ambiance, sont tout aussi admirables, dignes d'un retour à Manderley... Les femmes - ou leurs fantômes ? - sont les vecteurs des secrets qui ne demandent qu'à repousser... Mauvaises herbes... Un titre inquiétant comme "Suspicion",  avec ses mélodies organiques entêtantes et les rumeurs du xylophone, est un engrais pour les histoires enfouies.

 

La renaissance d'un homme, de secrets, d'un groupe... tout s'élève en même temps dans ma tête étourdie. La B.O.L. de "Sac d'os" était jusqu'ici mon secret intime. Mais tout finit par ressurgir...

 

 

La chanson qui ferait un bon générique :

http://www.youtube.com/watch?v=lEuVSlfh4IM

 

 

Et le site ultime pour les fans de Stephen King, toujours à jour et incontournable :

http://club-stephenking.fr/index.php?lng=fr

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Felix Leiter - dans musique et littérature
commenter cet article

commentaires

acombustion 16/12/2010 16:30


J'adore Lotus. Je me suis réveillée plein de matins d'hiver trashes sur cette chanson tendre et désespérée. Un truc qui colle.


Un Livre Et Sa Musique

  • : B.O.L.
  • B.O.L.
  • : Trouver le disque idéal pour accompagner une lecture, choisir la musique qui nous rappellera toujours un livre, c'est tout l'enjeu - non, tout le jeu ! - de ce blog...
  • Contact

Playlist

Rechercher

Texte Libre

html

Autres liens

Un bon lien + professionnel, sur la recherche d'emploi. Par les temps qui courent... :

http://jooble-fr.com/

 

Visuels du blog :

Headphones de Brüno

Remington de Loustal