Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 22:43

le livre sans nom  Narrow Terence Narco Corridos

 

 

Note de concordance : 9.5/10

 

Ce soir j'ai vu Machete. Prolongement cinématographique assez acceptable quand on a envie de rester dans l'univers du "Livre sans nom". On a dit de ce livre anonyme que Tarantino pouvait se cacher derrière cette plume, tant les éléments de son cinéma sont présents : des moines kung-fu, des tueurs psychopathes, des gardes du corps violents et débiles, des chasseurs de primes débiles et violents, des filles sexy, des seigneurs des ténèbres, Elvis, et un homme à capuche version moderne de l'homme sans nom incarné par Clint Eastwood. Manquent plus que quelques nazis et des battes de baseball...

Evidemment, Tarantino ne se serait pas abaissé à se parodier, il s'occupe déjà des 70's et de la blaxploitation. En revanche, si l'écrivain n'est pas un fan, alors c'est que Tarantino a un frère jumeau caché. Et timide.

 

La chance m'a souri. J'ai acheté l'album de Narrow Terence à l'arrachée, sur la foi d'un demi morceau, il y a bien 9 mois. Puis je l'ai oublié sous une pile d'autres disques sans même l'écouter. Les premières pages du livre, dans un bar miteux rempli de types pas si bullaires, m'ont ramené à cette pochette assez comique : un mariachi entouré de cadavres de trafiquants, l'argent sale encore chaud depuis que la poudre a parlé.

Play.

Et là ce fut une évidence : "Narco Corridos" est la parfaite Bande Originale du Livre sans nom ! Dès les premiers entrecroisements de guitare, batterie et violons et leur rythmique chicanos, tout était là. Un train pour Santa Mondega. Non, la machine à télétransportation de Monsieur Spock.

 

Narrow Terrence est le projet de deux frères dont l'un à une voix qui ferait passer Tom Waits pour une chanteuse canadienne. Or la récurrence des personnages du livre est que presque tous ont une voix "rocailleuse". On s'y croirait. Chaînon(s) manquant(s) improbable(s) et pourtant solide(s) entre Yann Tiersen et Queens of the stone age (dont le "Songs for the deaf" aurait ici pu faire une excellente B.O.L.), les petites musiques de chambre folk succèdent ou deviennent de gros morceaux stoner. Les riffs incendiaires cherchent à massacrer les mélodies enjôleuses de violons, vainement.

Et oui, il en va de même chez l'auteur anonyme : ses personnages de brutes trouvent toujours + fort, pas forcément face aux muscles. Les va-et-vient des très nombreux protagonistes qui se chassent dans une course au trésor contre le temps donnent un rythme bigarré au livre. La montagne russe de "Narco Corridos", des ballades les + enivrantes (Alcohol, You made the sea, How she ruined my day - joyau, ou + justement Oeil de Lune de l'album) aux hystéries caverneuses tex-mex (Wet dead horses, Bottom bitch) en passant par les terres indés (The Hole), suit naturellement les contours de cette série B à tendance Z.

 

Cet espèce de western fantastique littéraire fourre-tout n'est pas un grand livre mais une oeuvre décontractée et plaisante, une boîte à surprises qui retombe à peu près sur ses pattes alors que le jeu de massacre semble voué au n'importe quoi. La surenchère de flingues qui se croisent et tiennent en joue, marque de fabrique de Tarantino ; le nombre de personnages qu'on croit devenir principaux et qui nous désorientent en partant en fumée ; les scènes racontées de différents points de vue (tiens, on n'aurait pas vu ça dans "Jackie Brown" ?)... tout cela fait la sève jouissive du roman.

Narrow nourrit de + hautes ambitions, narre des histoires + profondes. Mais qu'importe. Ce gracieux numéro d'équilibriste entre puissance et finesse impressionne, et les gènes mexicains des compositions s'appliquent à merveille au capharnaüm de Santa Mondega.

 

Je ne sais pas ce qui me retient de mettre une note de concordance de 10/10 ! Si vous lisez ce roman après avoir lu cette rubrique, je vous interdis formellement de le faire sans "Narco Corridas" en toile de fond. Sinon je bois un bourbon et je me fâche !

 

Et un petit exemple plutôt sage mais représentatif du disque :

http://www.youtube.com/watch?v=CFpuUAo2qLA

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Felix Leiter - dans musique et polar
commenter cet article

commentaires

Un Livre Et Sa Musique

  • : B.O.L.
  • B.O.L.
  • : Trouver le disque idéal pour accompagner une lecture, choisir la musique qui nous rappellera toujours un livre, c'est tout l'enjeu - non, tout le jeu ! - de ce blog...
  • Contact

Playlist

Rechercher

Texte Libre

html

Autres liens

Un bon lien + professionnel, sur la recherche d'emploi. Par les temps qui courent... :

http://jooble-fr.com/

 

Visuels du blog :

Headphones de Brüno

Remington de Loustal