Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 11:34

  Nesbo - Le sauveursigur ros - meo

 

 

Note de concordance : 7/10

 

Il neige sur Oslo. Et dans le coeur de Harry Hole, il ne fait pas très chaud non plus. L'inspecteur le plus assoiffé de Norvège traverse une enquête mélancolique dans les arcanes de l'Armée du Salut : un de ses membres les + estimables s'est fait abattre. En pleine rue.

Jo Nesbø met son art de la construction au service du chamboulement émotionnel. La perception des personnages ne cesse par conséquent de changer, suivant le prisme choisi. Le syndrome de Stockholm rôde. Les rebondissements bouleversent. Les ellipses nous narguent : envie de jeter ce bouquin pervers ! Mais il colle comme la neige aux chaussures.

 

Les découpages très cinématographiques de Nesbø (par exemple le chapitre 2 et ses trois histoires montées en parallèle) se prêtent parfaitement au jeu de la Bande Originale de Livre.

 

Mais pourquoi ce disque ?

 

Il fait beau sur cette pochette (tirée des Idiots de Lars Von Trier). Et les gens sont nus et semblent heureux. Libres, loin des dépendances de notre héros. Pourtant, si l'album démarre en fanfare et que les islandais de Sigur Rós ont pris des routes + légères et pop que d'habitude, une douce solennité finit par baigner les chansons dans les mêmes eaux que celles du Sauveur. Les démons éthyliques de Hole aboient par-dessus les notes suspendues, retenues du piano. Des notes qui tombent doucement, comme la neige. Nous y revoici.

Les morceaux s'écoulent doucement, parfois sur + de huit minutes, longues plages éthérées, les cordes et les cuivres soutenant en filigrane la voix haut perchée de Jónsi et gagnant leur ampleur par palier. Avec un peu de chance, ces morceaux qui montent en intensité souligneront vos lectures dans les moments de suspense : un must.

 

Et puis il faut tricher. Jo Nesbø le fait souvent pour mieux nous surprendre, alors pourquoi pas nous, lecteurs. Donc j'ai fait en sorte de lire les dernières pages et leur ultime révélation sous l'emprise continue de Àra bátur. Les trois dernières minutes de cette chanson, sa mélodie magnifique, les choeurs, l'explosion de l'orchestre... foutu requiem...

 

Il est possible que dans mon imaginaire, l'islandais et le norvégien s'apparentent, et que le choix de Sigur Rós soit initialement dû à la langue. Quoi qu'il en soit, la mélancolie des deux univers s'est entremêlée. Plus jamais je n'écouterai ce disque sans avoir envie de donner une tape virile à Harry, sur la balustrade du Fløien Folkerestaurant au-dessus de Bergen.

  floien folkerestaurant

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=I_tIss1OhGM

 

P.S. : lisez les enquêtes de Harry Hole dans l'ordre ! Celle-ci est la sixième.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Felix Leiter - dans musique et polar
commenter cet article

commentaires

Un Livre Et Sa Musique

  • : B.O.L.
  • B.O.L.
  • : Trouver le disque idéal pour accompagner une lecture, choisir la musique qui nous rappellera toujours un livre, c'est tout l'enjeu - non, tout le jeu ! - de ce blog...
  • Contact

Playlist

Rechercher

Texte Libre

html

Autres liens

Un bon lien + professionnel, sur la recherche d'emploi. Par les temps qui courent... :

http://jooble-fr.com/

 

Visuels du blog :

Headphones de Brüno

Remington de Loustal