Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 07:03

Le bonhomme de neigeYodelice

 

Note de concordance : 8/10

 

Initialement, je n'étais pas convaincu par cette association. Je souhaitais un disque beaucoup + rock, + brut pour donner un coup de fouet à cette nouvelle aventure de Harry Hole. Comme le froid polaire vient mordre les joues. Mais on n'a pas toujours tout sous les oreilles, et lorsque, engoncé dans le menu fauteuil d'un avion, j'ai entamé le livre qui allait me faire passer douze heures de vols pour un trop court saut de puce, le deuxième album de Yodelice me parut être un substitut acceptable à The Vines, The Subways ou Veruca Salt. Ou à Hole. Ca aurait été drôle, Hole...

Déjà qu'à la base je ne croyais pas en Yodelice (pseudo de Maxim Nucci, compositeur pour Jenifer), il m'aura + d'une fois fait ravaler mes préjugés, l'homme au chapeau ! Bien fait !

 

Dès le premier riff argenté de "Breathe in", j'ai senti qu'il se passait quelque chose entre les deux œuvres. La tension ! Les guitares et les échos plaintifs en arrière-plan veulent nous prévenir du danger que les premiers flocons de neige enrobent. Sur le tourbillon arabisant qui ébouriffe la chanson, on commence à se perdre dans les époques de chaque chapitre du "Bonhomme de neige", les premières fausses pistes. La complexité de l'enquête - et donc toute sa saveur - happe le lecteur dès les premières pages, et l'aveugle comme le ciel d'hiver.

 

Harry Hole est devenu un quasi flic rock-star, on l'invite dans les talk-shows dans lesquels il vomit sa bile. Son mal être, son métier, son ex, son ami Jim Beam, le bouffent comme un cancer. Amaigri, usé, mais l'instinct bien moins vitreux que ses yeux, il va s'acharner sur des statistiques anormales de disparitions de femmes. Pas de cadavres pourtant... Les indices fondent... neige au soleil. L'équipe de Hole stagne comme une pierre de curling qui a raté sa cible. Mais l'Inspecteur a reçu une lettre, bien mystérieuse, se référant à son enquête en Australie dans "L'homme chauve-souris"... Combien de fois l'ombre d'un tueur en série s'est élevée au-dessus de lui pour se dématérialiser à la lumière de la vérité ? Et cette fois ?

 

La réponse est dans les yeux charbonneux des bonhommes de neige. Innocente œuvre d'art enfantine détournée. Le regard fixé à l'intérieur des maisons rouges norvégiennes plutôt que sur l'horizon. Fantomatique intrus, pâle épouvantail, pont tendu entre l'enfance et la terreur ("Nous allons mourir" murmure un gamin).

 

yodelice photo

 

Yodelice a choisi un look d'épouvantail chic, une larme suspendue sous l'œil. Une plume redonne le sourire à un vieux chapeau. Après un premier album où il balade ses mélodies sur de charmantes routes folk, il a le culot de le surpasser sur "Cardioid" en explorant les forêts psychédéliques. En cueillant des mélodies bouleversantes. En osant.

Vu le succès de "Tree of life", les factures EDF ont pu être payées : il dérive l'électricité et des riffs concis alimentent ses compos.

La rugosité de vieux amis me revient alors : Madrugada. Groupe norvégien (hasard en série...) qui a fait subir d'identiques électrochocs à sa musique dès 1999. Splendide "Industrial silence" dont Yodelice, génétiquement codifié, parcourt les mêmes terres gelées. Avec en + en poche cet art délicat des chœurs.

 

"Cardioid" va donc cristalliser les images glaçantes de cette enquête compacte. Boule de neige compressée par un Jo Nesbø qui semble + confiant que jamais dans son art de raconter une histoire dense. Ingénieux conteur, il sème des graines de chaque intrigue dans l'épisode précédent pour mieux les développer, comme ici avec "Le sauveur". Je ne peux ainsi que vous conseiller encore (ordonner, ce serait trop ?) de lire les Harry Hole dans l'ordre.

 

Notre héros alcoolique a des goûts musicaux prononcés (Jo Nesbø y est sensible ; il a fait parti d'un groupe de rock célèbre en Norvège, Di Derre, dans les années 90). Pendant cette enquête, il écoute Neil Young, Johnny Cash, et surtout le premier album de Ryan Adams. On n'est pas si éloigné de "Cardioid" ; je trouve cependant davantage de reflets entre un titre comme "Monkey's evolution" et le cauchemar acide dans lequel plonge Hole. Les notes, aspirées patiemment - comme un plan pernicieux - renvoient l'enquête vers le passé. Horreurs boréales... Les sons se chamboulent comme les informations dans le cerveau de l'Inspecteur.

La batterie stalagmite de "Wake me up" fait monter le rythme cardiaque dans les scènes de suspense, tandis que les cris de "Experience" glacent les sangs autant que celui de Munch. "My blood is burning" devrait avoir l'effet inverse, mais son rythme saccadé ajoute de la tension.

Un moment de répit pour les parenthèses romantiques, avec l'éblouissante valse "Five thousand nights" en duo avec Marion Cotillard.

 

Cette dernière aurait pu jouer la froide, efficace et excitante collaboratrice de l'Inspecteur Hole dans l'adaptation du "Bonhomme de neige" au cinéma. Comme je vous le signalais dans une chronique sur "Chasseur de têtes", Jo Nesbø est observé à la manière d'un nouveau Stieg Larsson et ses intrigues abyssales intriguent Hollywood. Pas au point, espérons-le, d'aseptiser l'univers Harry Hole, de lui faire boire du thé froid et parler poliment à ses collègues. Vu le beau-gosse propre sur lui choisi pour lui donner chair (de poule ?), je suis un peu inquiet...

 

film Snowman

 

Voici la bande-annonce :

http://www.youtube.com/watch?v=3GNvOBWTdpQ

(aux dernières nouvelles, il s'agit peut-être seulement d'un trailer pour le livre (!)... La mise en chantier de l'adaptation serait pour + tard)

 

Il faut également souhaiter que le film ne prenne pas comme mètre-étalon les dernières séquences du livre qu'on aurait préférées too Munch que too much : du spectaculaire quelque peu mal accordé. Pas une fausse note, toutefois, et rien qui gâche l'incursion dans cette capricieuse tectonique des faux semblants.

 

Le site de l'auteur, très bien conçu :

http://jonesbo.com/

 

Comme un parfait générique de début :

http://www.youtube.com/watch?v=7_CjI8MVY8I

   

Partager cet article

Repost 0
Published by Felix Leiter - dans musique et polar
commenter cet article

commentaires

Un Livre Et Sa Musique

  • : B.O.L.
  • B.O.L.
  • : Trouver le disque idéal pour accompagner une lecture, choisir la musique qui nous rappellera toujours un livre, c'est tout l'enjeu - non, tout le jeu ! - de ce blog...
  • Contact

Playlist

Rechercher

Texte Libre

html

Autres liens

Un bon lien + professionnel, sur la recherche d'emploi. Par les temps qui courent... :

http://jooble-fr.com/

 

Visuels du blog :

Headphones de Brüno

Remington de Loustal